Liste 2018 des fournisseurs en dropshipping (sans stock)


Enfin, le règlement est venu clarifier la notion des exportations intangibles de technologies à double usage. Entre et , Saint-Domingue double sa production de sucre et décuple celle de café. Savez-vous où je peux trouver des fournisseurs sérieux pour ce type d'articles?

Date de l’épreuve


Le Royal Exchange est construit en , pour accueillir les échanges qui avaient lieu rue des Lombards, fief des Italiens de Londres depuis le Moyen Âge. Les grands bailleurs de fonds partagent l'édifice avec une foule de petits spéculateurs et courtiers anglais [ 22 ] , mais on n'y échange pas d'actions. Le lieu sera envahi un siècle plus tard par les négociants venus de Hollande , mal accueillis, qui s'installeront alors dans des cafés.

Ailleurs, les échanges ont lieu au sur un pont: Un édit de Charles IX leur fixe des règles en Un bâtiment leur est édifié en sur le Pont Neuf. Le siècle d'or néerlandais voit Amsterdam devenir la capitale mondiale de l'imprimerie, de la finance et de la navigation, grâce à l'afflux de réfugiés protestants, qui amènent leur or, et leur savoir-faire.

Ils développent un marché financier sophistiqué, avec paiement à terme et options, où brillent deux sociétés très importantes: Le même phénomène se produira à la fin du siècle à Londres , envahie par une armée hollandaise comptant des milliers de réfugiés protestants français.

La Flandre protestante est soumise en au Sac d'Anvers par les armées espagnoles. Les habitants fuient à Amsterdam , dont la population quadruple en quelques années. Entre et , la nouvelle capitale du protestantisme envoie 65 navires en Asie , dispersés en 14 flottes [ 24 ] , atteignant le Japon , où les mines d'argent contribuent au commerce en Asie de à [ 25 ]. Les actions sont d'abord échangées dans une rue, le Damrak. Puis la Bourse d'Amsterdam est bâtie en par l'architecte Hendrick de Keyser pour le conseil municipal.

Au départ, seules des actions à livraison immédiate étaient négociées, mais très vite options et contrats à terme les rejoignent. La spéculation à terme y fait ses classes [ 31 ]. Le marché est animé par les immigrés juifs portugais et leur Gazeta de Amsterdam [ 32 ] , diffusée deux fois par semaine, entre et , en espagnol pour toucher la diaspora des Juifs sépharades, implantée aussi à Curaçao , Livourne ou Bayonne , active dans l' histoire de la culture du cacao.

C'est le plus ancien périodique de l'histoire juive. On échange aussi l'action de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales , qui s'empare d'une partie du Brésil portugais, tandis que la tulipomanie a lieu dans les bars et auberges.

Entre novembre et février , les prix des contrats d'achat de tulipes sont multipliés par douze, frénésie qui suscite moqueries et réprobation. À partir de février , les prix s'effondrent en trois semaines: Le souci de sécurité des placements guide aussi la création en par Claude de Bullion , ministre des finances de Louis XIII , du louis d'or , pilier d'un système monétaire qui s'impose même au marché des métaux précieux de Londres et tiendra jusqu'à la Révolution française [ 33 ].

L'or est recherché car le poids de l'argent extrait des mines du Potosi et du Mexique dépasse de 60 fois celui de l' or dans les années Il veut le forcer à investir dans les manufactures. Les rentes constituées se développent plus que jamais après sa mort, au détriment des manufactures.

La fiscalité y contribue: La Glorieuse Révolution , menée en par une partie des britanniques, avec l'aide d'une armée franco-hollandaise dirigée par Frédéric-Armand de Schomberg chasse Jacques II et déclenche la révolution financière britannique: De à , elle triple pour atteindre 48 millions de livres sterling , dont la majeure partie pour la Marine. Son superviseur entre et , Edmund Dummer , lui impose des formats standards, visés par le Parlement [ 37 ] , pour rendre interchangeables les composants, en valorisant les innovations de Thomas Savery.

Les chantiers navals de cale sèche de Portsmouth et Plymouth se développent, la valeur du premier étant triplée en dix ans [ 38 ]. Dès , la flotte anglaise est trois fois celle de la France [ 39 ].

Le Board of Ordnance vérifie les contrats d'approvisionnement de la Royal Navy , dans une politique d'aménagement du territoire. La Banque d'Angleterre sert aussi à sécuriser les country banks de province, créées par des bonnetiers, tisserands, brasseurs, meuniers ou commerçants en fer. Elles seront une douzaine dès , puis en et aux environs de [ 42 ]. Les publications des associés de la Société agronomique écossaise , créée en [ 43 ] , aident au triplement de la production écossaise entre et , à millions de yards , répartie entre Dundee et Glasgow , qui double ses exportations entre et grâce à une subvention de livres [ 44 ].

En , Edward Cave valorise la fileuse à coton de Lewis Paul et lance les premiers entrepreneurs du coton britannique. Elles n'étaient que 24 en Elles capitalisent 4,5 millions de livres selon les travaux de William Robert Scott [ 46 ]. Le négoce des actions se concentre autour de City's Change Alley, dans deux cafés: Les Premiers entrepreneurs du charbon britannique profitent aussi des Aménagements de rivière en Angleterre et du brevet déposé en par Thomas Savery , qui diffuse dans la presse en un croquis simplifié de sa pompe à vapeur, améliorée en par Thomas Newcomen et produite à grande échelle grâce aux Premiers entrepreneurs de la fonte britannique , découverte en par Abraham Darby.

Combinée au sulfate de fer [Lequel? La presse, libérée de la censure , couvre les concours d'inventeurs et les débats du Parlement: The Athenian Mercury commença à paraître en Un pasteur français, Jean de Fonvive , gagne livres sterling par an [ 48 ] , avec son Post Man , alimenté par la diaspora des Huguenots [ 49 ]. Abel Boyer , arrivé de Castres en , édite le Post Boy: En , Norwich Post dispute le rôle de premier quotidien de l'histoire au Daily Courant fondé le 11 mars par le libraire Edouard Mallet au-dessus du White Hart pub à Fleet Street , et compile des nouvelles de l'étranger.

Celle de l'Angleterre croît tout au long du siècle, les financiers hollandais étant rassurés par la solidité du système fiscal anglais et l'intervention de la Banque d'Angleterre , qui inspire ensuite la France et les États-Unis. Après le siècle d'or néerlandais , Amsterdam recycle ses capitaux dans la finance, arbitrant entre les placements dans les différents pays, puis subissent la concurrence de la place de Genève.

La présence des actions est d'abord limitée compagnies des Indes françaises et anglaises, dont les krachs affectent Amsterdam, puis à l'engouement, à la toute fin du siècle, pour les assureurs français et les sociétés de canaux anglaises, qui complètent le réseau routier des Turnpike Trusts et celui des Aménagements de rivière en Angleterre.

Genève est l'autre source de capitaux, mais surtout à destination de la France. La longue somnolence du marché financier français, entre et s'explique par l'absence d'emprunts émis et cotes au dehors et de titres étrangers cotés à Paris, ce qui n'avait nullement empêché la montée à Paris de banquiers genevois et apparentés se cantonnant dans les affaires en commission, gestion de dépôts et comptes-courants de toute une clientèle de rentiers, français.

En , le financier écossais William Paterson crée avec artisans écossais la Compagnie du Darién , au Rendez-vous de l'île d'Or , en s'inspirant des autobiographies des pirates du Panama , Lionel Wafer et William Dampier. Le cap-hornier Noël Danycan de l'Epine [ 52 ] , fonde lui aussi une Compagnie royale de la mer du Sud dès En émerge une compagnie des mers du Sud anglaise, dont Jean de Fonvive a mille actions, au centre de la South Sea Bubble , vaste spéculation qui dure jusqu'au krach de Ses billets, convertibles en or , peuvent être reçus comme impôt.

Dès août se déchaînent les agiotages , rue Quincampoix , sous les fenêtres de la Compagnie du Mississippi , où on s'arrache ses actions: Un bossu se loua comme pupitre [ 33 ]. Le 30 novembre , c'est la première baisse.

Le 22 mars , la rue Quincampoix est fermée. Il est annulé le 27 mai, car le Parlement de Paris et les souscripteurs se révoltent [ 58 ]. Dès cinq heures du matin, rue Quincampoix , une émeute oppose des milliers d'actionnaires: Même scénario en août à Londres , lors du krach de Dès , il faut nettoyer le Système de Law , par l' opération du visa: Les clients doivent leur remettre l'argent. La séance a lieu tous les jours, sauf les dimanche et fêtes, de dix heures à treize heures [ 30 ].

Avant le krach de , l'ensemble de l' hôtel de Nevers était occupé par la Banque générale de John Law. La traverse réservée à la Bourse est bordée d'un péristyle, percé d'arcades donnant sur la rue, encadrant un préau sablé et peuplé de bancs. Tout proche, l'hôtel de l' Administration générale des loteries [ 70 ] , à l'angle de la rue Vivienne et de la rue neuve des Petits Champs [ 71 ] , et le Trésor royal. Tous deux remplacent la Compagnie des Indes à sa suspension en La Caisse d'escompte est fondée en au 8 rue Vivienne [ 72 ].

Les transactions s'accélèrent dans les années [ 73 ]. La place d'Amsterdam commence à prêter aux suédois, autrichiens et hongrois, trois pays aux ressources monétaires en argent et cuivre, dès le milieu du XVI e siècle [ 74 ]. Après et la fin de la Guerre de succession d'Espagne , elle va commencer à profiter de la neutralité des Pays-Bas, ce qui lui permet de souscrire des emprunts publics pour une moyenne de 5 millions de florins par an entre et , essentiellement vers l'Angleterre et l'Autriche-Hongrie [ 74 ].

Après la guerre de sept ans, la place hollandaise accélère et passe à une moyenne de 20 millions de florins par an en plus entre et [ 74 ].

La banque Hope and co , fondée par une famille qui a quitté en l'Écosse pour Amsterdam devient peu à peu la principale de la capitale néerlandaise, avec un capital de dix millions de florins en [ 74 ].

Cette banque place dix emprunts publics pour la Suède entre et et 18 pour la Russie, entre et En , près de 70 emprunts publics de 14 pays sont cotés à Amsterdam et les placements hollandais à l'Etranger représentent à millions de florins [ 74 ] , près de deux fois le PIB estimé des Pays-Bas, ratio qui dépasse largement celui de 1,5 fois pour l'Angleterre qui sera observé avant [ 74 ].

De son côté, Genève ne se tire par trop mal de l'aventure du Système de Law et un grand nombre de familles commerçantes se retrouvent, plus en possession de titres français, tandis qu'au même moment en Angleterre, le Krach de a causé des ruines, mais semble avoir plutôt profité aux affairistes genevois, selon le résident de France, La Closure [ 75 ].

Ces plus values s'ajoutent aux bénéfices: Le succès créé une dynamique économique suisse avec la création de banques comme celle de Jacques-Louis de Pourtalès en La prohibition de l'importation de cotonnades autres que celles mises en vente par la Compagnie des Indes accélère l'émigration industrielle suisse vers la France, et pousse les grandes maisons de commerce suisses à investir davantage sur le versant maritime des Indiennes de coton [ 75 ].

Afin de contourner ce nouveau monopole, elles prennent, sous pavillon neutre ou non français, de gros intérêts dans les armements pour l'Inde: Les guerres obligent à nouveau les États à emprunter massivement. C'est surtout en France et dans la seconde partie du siècle, que les investissements genevois. Entre et , les financiers hollandais investissent dans obligations sur les plantations des Caraïbes, garanties par les récoltes de sucre [ 76 ] , mais aussi dans le commerce vers l'Asie.

La place d'Amsterdam vit au rythme des guerres et révoltes dans les empires coloniaux français et anglais. En , la capitulation française à l'issue de la guerre de Sept Ans fragilise La Compagnie française des Indes orientales , monopole royal et seule action cotée à Paris: La Cie des Indes assure à ses créanciers la Rente viagère , imaginée par Necker , puis instaurée par l' Abbé Terray , aux finances du Roi, pour supprimer les dettes perpétuelles.

Finalement, Louis XV supprime son monopole et ouvre l' Asie au commerce privé en En , l'action de la Compagnie anglaise des Indes orientales chute à Londres et Amsterdam [ 77 ]. La famine au Bengale a causé [ 78 ] un à dix millions de morts, en raison de taxes excessives, de mauvaises récoltes de riz, et de la guerre entre Anglais et Hindous. Plusieurs actionnaires de la Compagnie anglaise des Indes orientales s'effondrent, comme l' Ayr Bank , fleuron d'un système bancaire écossais poussé trop vite [ 79 ] , mais qui résiste, grâce à sa chambre de compensation sélective: Seules huit banques familiales sont entraînées dans la faillite [ 80 ].

Le 28 décembre , la banque Clifford sombre à Amsterdam [ 81 ] , laissant 5 millions de florins de passif. Enrichie par ses plantations au Suriname , elle s'était diversifiée vers le négoce d'actions et d'obligations russes, danoises, françaises et anglaises. La Banque d'Amsterdam la renfloue de trois millions de florins, sans succès. La Banque d'Angleterre lui supprime tout escompte [ 82 ]. Une faillite d'un million et demi de piastres se produit par ricochet à Gênes en février.

Trop recentrée sur la rente , la place d' Amsterdam perd alors son statut de capitale financière européenne [ 83 ]. Ce nouveau privilège commercial en Amérique du Nord déclenche de la Boston Tea Party et de la Guerre d'indépendance américaine. Autre conséquence, la Fuite de capitaux anglais de , sortie massive de pièces d'or et d'argent. Le 3 juin renaît une Compagnie des Indes. Le commerce avec l' Inde , porté par la conquête de cinq comptoirs lors du traité de Paris , est passé de 8 à 20 millions de livres.

Marat , Mirabeau et Cambon ont dénoncé à la Révolution française le recours aux rentes viagères pour financer la dette publique et ceux qui l'ont utilisée pour spéculer sur les progrès dans la vaccination et la démographie.

L'année précédente, en , Benjamin Jesty a testé un vaccin amélioré contre la variole , qui cause encore le quart des décès [ 85 ]. Pour réduire l' aversion au risque des investisseurs, Genève imagine un panier de trente rentes sur la tête de trente fillettes. L'une d'elles est la fille [ 86 ] du médecin Louis Odier , qui conseille les banquiers de Genève.

Une correspondance avec Anton de Haen lui a permis d'enquêter sur l'efficacité de la vaccination contre la variole à Londres depuis , ville dont il extrapole les tables de mortalité.

Louis Odier publie celles [ 87 ] pour Genève , en et [ 88 ] , s'inspirant du mathématicien Daniel Bernoulli , selon qui vacciner contre la variole augmente de 3 ans l'espérance de vie globale de la population.

En , le Parlement de Paris avait interdit d' inoculer la variole , craignant que cela contrecarre la volonté de Dieu [ 89 ] ou aggrave l' épidémie [ 90 ]. Louis Odier pense qu'il y a plus de variole tout simplement parce qu'il y a plus d'habitants. Il croit aux progrès combinés de la démographie et de l' actuariat. Le terme d' espérance de vie [ 91 ] vient d'être popularisé par son ami le mathématicien Nicolas Bernoulli , dont le frère Daniel Bernoulli, est précurseur des théories des Jeux et de l' aversion au risque , par le Paradoxe de Saint-Pétersbourg.

Leonhard Euler vient d'inventer celui de démographie mathématique [ 92 ]. Dès , les progrès dans l' espérance de vie causent la faillite de la caisse des veuves du duché de Calenberg: Appelé aux finances du Royaume, Jacques Necker émet sept rentes viagères en trois ans. En sur trois et quatre personnes. Et surtout en , sur trente têtes.

Louis XVI vient de s'engager dans la Guerre d'indépendance américaine. Pour éviter à tout prix d'augmenter les impôts [ 94 ] Necker emprunte au total millions de livres en trois ans, dont millions par des rentes viagères [ 95 ]. Il utilise aussi le mécanisme de la spéculation à prime , proche des options , pour tenter d'attirer des capitaux de Hollande , Gènes et d' Espagne. La Révolution française découvre que l' espérance de vie classique d'une rente viagère, vingt ans, sera probablement triplée [ 96 ] par les Trente immortelles de Genève.

La première meurt le 16 juillet , amputant la créance d'un tiers [ 95 ] mais les 29 autres se portent comme un charme. Les rentes viagères, subissent la faillite des deux tiers , en y ayant fortement contribué. En , Marat fait paraître une Dénonciation contre Necker. Entre et , Saint-Domingue double sa production de sucre et décuple celle de café. Les spéculateurs gagnent leur pari sur la victoire franco-américaine. Grisé par ces succès, Charles Alexandre de Calonne , contrôleur des finances, estime qu'animer la spéculation sur des actions profitera aussi aux emprunts royaux.

La Caisse d'escompte est réorganisée. Isaac Panchaud et Étienne Clavière publient des brochures prouvant que c'est illusoire. Ces deux décisions déplacent la spéculation vers l'action de la Compagnie des eaux de Paris des frères Périer , exploitant depuis à Chaillot une pompe centrifuge importée d' Angleterre , et vers celle de la Banque de Saint-Charles de Madrid , qui profite de la pénurie de monnaie métallique.

Inquiet du scandale, il lance Mirabeau et ses pamphlets contre la spéculation. Résultat, les cours de la Banque de Saint-Charles de Madrid retombent, les spéculateurs se reportant sur la dette publique. Nerveux, Calonne interdit à personne d'autre que les agents de change d'en acheter ou vendre, même hors de la Bourse, dans les cafés [ ].

Entre-temps, une nouvelle Compagnie des Indes orientales et de la Chine émet 20 millions de livres d'actions le 3 juin , puis 17 millions de livres en , pour armer une quinzaine de bateaux. Concurrencée, la Compagnie des eaux de Paris voit ses actions s'effondrer dès l'été Elle réagit en se diversifiant, créant la Chambre d'assurance contre les incendies , au capital de 4 millions de livres.

Le quatuor qui spéculait contre elle Clavière , Brissot , De Batz et Delessert créé trois mois après une rivale, la Compagnie d'assurances contre l'incendie [ ] , au capital de 8 millions de livres [ ]. Toutes deux proposent des contrats d' assurance-vie. En , Loménie de Brienne remplace Calonne. La Bourse suit le mouvement avec vingt ans de retard, et seulement pour les canaux, juste avant que la croissance soit stoppée par les guerres napoléoniennes.

Sans que leurs producteurs soient cotés en Bourse, charbon , acier et coton deviennent moins chers, grâce aux bonds de la productivité. Sa production centuple et les proportions sont inversées.

En , David Dale créé la ville-champignon de New Lanark. Cette région d' Écosse comptera 91 filatures dix ans après. L'essentiel est à Manchester, relié depuis à la Mer d'Irlande par le canal Min. John Kennedy industriel y est le premier filateur. Dans ses Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations Adam Smith cite fréquemment le canal du Midi , qu'il a visité [ ] , et défend la division du travail pour l'innovation technologique [ ] , à la base de la révolution industrielle anglaise [ ].

La productivité est dopée par la machine à vapeur et la baisse des prix du charbon , qui circule sur les canaux pour un coût divisé par deux: La spéculation se focalise exclusivement sur les 54 sociétés de canaux émettant des actions entre et , pour un total six millions de sterling.

Les souscriptions sont annoncées dans les journaux régionaux, qui décrivent une canalmania , loin de Londres. Chaque nouveau canal valorise le réseau de transport, constitué aussi des Turnpike Trusts , du cabotage commercial, permis par l'insularité de l' Angleterre , et des nombreux aménagements de rivières , tracés depuis un demi-siècle à grâce à des votes du Parlement permettant de dépasser les conflits de propriété: Aire and Calder Navigation , Weaver Navigation , Mersey and Irwell Navigation , Navigation Douglas , les écluses de la Tamise ou le Canal de Sankey , reliant le charbon du Lancashire aux chaudières à raffiner le sel.

Le capital des canaux est provincial, souvent très disséminé… et très peu échangé. Le règlement du Canal Manchester Bolton and Bury interdit de détenir plus de 5 actions. Lors de la création du Canal Leeds-Liverpool , des actionnaires n'en ont que 5. Achevé en , ce sera l'un des plus rentables [ ]. Il avait racheté la Navigation Douglas , promue dès , par l'ingénieur Thomas Steers pour désenclaver les mines de Wigan et emporté par le Krach de La spéculation s'est accélérée sur la période La Trent Navigation organise en une enchère de son action à sterling contre 50 en Celle du canal Erewash , achevé dès , monte de 50 à sterling [ ] grâce à son gros trafic de charbon.

Les actions de canaux chuteront en , l'année qui voit une vingtaine de compagnies ferroviaires entrer en Bourse de Londres. Dès , un sur deux n'est plus rentable. Adam Smith est désormais éclipsé par l' agent de change David Ricardo , qui a fait fortune lors des spéculations des années En , il publie Des principes de l'économie politique et de l'impôt , vantant l' avantage comparatif: Les Treize colonies d'Amérique obtiennent leur indépendance en après une guerre qui les a ruinées: Thomas Jefferson , secrétaire d'État et leader républicain , veut son refinancement.

Alexander Hamilton , secrétaire du Trésor et leader fédéraliste , obtient en échange que Philadelphie soit capitale fédérale [ ]. La Bourse de Philadelphie naît ainsi en , sur Chestnut street [ ] , pour coter un emprunt fédéral de 8 millions de dollars, qui restructure la dette des ex-Treize colonies [ ]. Les ex-créanciers hollandais acceptent alors, en , de continuer à investir en Amérique.

Ils financent par des obligations la spéculation sur des millions d'acres de terres vierges, à l'ouest de New York et de Washington [ 76 ]. L'État emprunte aussi pour l' US Navy , créée par les Naval Acts de et , les Anglais ayant confisqué les navires de guerre américains pendant la Guerre d'indépendance.

Après l'or sud américain côté à Londres, le charbon belge apporte de nouveaux placements dans les années , puis l'État pilote la formidable expansion du chemin de fer , en tant qu'opérateur en Belgique , propriétaire des terrains en France et régulateur attentif dans les pays anglo-saxons.

Les États-Unis sont le pays où les actions jouent le plus grand rôle, après la Belgique dans les années , les autres pays se rattrapant 35 ans après:. Ensuite, elle progresse surtout en Allemagne, et en France, tout comme les actions et obligations d'entreprise. Aux États-Unis , les marchés d'actions profitent du dynamisme bancaire de la Nouvelle-Angleterre années puis de la très forte croissance démographique, minière et ferroviaire après la Guerre de Sécession , qui permet des valorisations élevées.

En Europe, la part des actions dans les actifs augmente partout vers , la France étant le seul pays où elle reste inférieure à celles des obligations d'entreprise. Les Bourses belges et anglaises bénéficient très tôt d'une presse économique libre et exigeante envers les entreprises. Rien qu'à Londres , 52 journaux boursiers naissent en un siècle [ ] , parmi lesquels Le cours des échanges et autres choses [ ] de James Vetenhall en , le Financial and Commercial record en et le Circular to bankers d' Henry Burgess , hebdomadaire économique de huit pages, lu dès dans les Country banks ou The Economist , né en Les publications économiques se multiplient après la Révolution belge: Ses révélations sur le financier André Langrand-Dumonceau et sa puissance financière catholique stoppent la Société impériale des chemins de fer de la Turquie d'Europe [ ].

Armand Mandel fonde ensuite à Paris Le Pour et le Contre , vigoureux ancêtre de La Vie française et dénonce le Scandale de Panama , relançant l' Histoire de la presse économique et financière en France muselée par la censure du Second Empire , sous lequel naît en La Semaine financière Famille Rothschild , concurrencée en par Le Journal des actionnaires , bonapartiste , de la Caisse générale des actionnaires.

Journal des chemins de fer reste alors une référence. En cas de délit, biens confisqués, deux ans de prison , et exposition publique du coupable, avec un écriteau sur la poitrine mentionnant: La corporation des agents de change est dissoute par la loi Dallarde de [ ]. Cette activité devient ouverte à tous, à la seule condition d'en faire son seul métier.

La loi du 30 août limite la durée des séances boursières à une heure, entre 25 agents de change. Cinq d'entre eux sont chargés de publier les cours dans la presse , ou par affichage. Responsables sur leur fortune personnelle, ils ont le monopole de la négociation dans chaque Bourse régionale: Le code du commerce de renonce à les placer sous la tutelle des marchands: Sur les nommés entre et , 30 démissionnent, 12 sont destitués, 4 se suicident [ ].

En quinze ans, la Bourse de Paris change quatre fois de lieu. Fermée le 27 juillet , elle rouvre sous le Directoire , le 10 mai au Louvre. Fermée à nouveau le 13 décembre , elle est rétablie le 12 janvier dans l'église des Petits-Pères, devenue bien national , tandis que des échanges informels ont lieu au Palais-Royal , où la Bourse s'installe officiellement le 7 octobre Le 23 mars , elle déménage dans un hangar sur le terrain de l'ex- couvent des Filles-Saint-Thomas [ ] , autre bien national, détruit après les exactions des royalistes des Filles-Saint-Thomas , qui en avaient fait leur repaire.

Sur ses ruines démarre en la construction du palais Brongniart , inauguré le 6 novembre , en face du Théâtre des Nouveautés , futur Théâtre du Vaudeville. Le coût de la construction est couvert par les souscriptions des agents de change , gouvernement et mairie de Paris complétant. Le banquier franco-américain Stephen Girard rachète en la First Bank of the United States , pour financer la guerre de La Second Bank of the United States lui succède en avec un capital triplé, de 35 millions de dollars , détenu par l'État et Stephen Girard.

Cette banque centrale plus solide permet au nombre de banques de s'envoler: Mais leur nombre trop élevé entraîne la crise bancaire de , quand les créanciers anglais réclament leur or. Pour y remédier, Boston invente en le système Suffolk , chambre de compensation pour les billets de banque.

Lors des guerres napoléonienne , elle tente, sans succès, de s'inspirer du succès de la canalmania anglaise. Le reste est constitué de l'action Banque de France [ ] , qui vient d'être créée. Ensuite, la longueur des canaux français triple entre et , grâce au plan Becquey du 5 août [ ].

Les investisseurs s'en méfient, les levées de fonds sont rares et les échanges anémiques. Du fait de transactions rares, la volatilité des actions de canaux reste élevée: Après quinze années de guerres de libération , 26 sociétés minières [ ] entrent en Bourse de Londres , souvent dirigées par les élites de ces nouvelles républiques [ ]. Près de 12 millions de sterling sont levés. Des centaines de techniciens anglais viennent moderniser l'extraction d'argent-métal, dont a besoin l'économie anglaise après la famine monétaire des années Elle exporte en échange le coton de Manchester , faisant aussi la fortune des distributeurs, comme les frères Arnaud , qui ouvrent à Mexico en leur grand magasin.

Au Chili , l'ex-ministre des Relations extérieures Mariano de Egana , ambassadeur en Europe , négocie la reconnaissance officielle par Londres et un grand emprunt. La Compagnie du Pérou , capitalisée de deux millions de sterling, extrait du Cerro de Pasco un tiers de la production d'argent du pays. La partie orientale devient la Bolivie , fidèle à Simón Bolívar , qui nationalise des mines abandonnées, le 2 août [ ] , [ ] , futur président colombien, et James Paroissien , médecin anglais devenu général bolivariste.

En Colombie , l'ingénieur des mines Jean-Baptiste Boussingault , conseiller de Bolívar, accueille britanniques des mines d'or et d'argent de la Vega de Supia [ ] , sur un gisement remarqué en par son ami Alexander von Humboldt et mis en garantie par Bolivar auprès de créanciers anglais pendant les guerres de libération. Deux écoles sont bâties dans la ville. La Bourse de Londres ne comptait que sociétés en , capitalisant 48 millions de sterling. Douze mois après, autres ont souhaité lever millions, dont 38 millions pour les mines et 52 millions pour les sociétés d'investissement [ ]:.

Sur 8,5 millions de sterling de minerai extraits en Amérique latine , la moitié l'est au Mexique , où Augustin I er a accepté de s'exiler sans combattre. L' État de Guanajuato obtient sa constitution en avril , se réjouit le diplomate anglais Henry George Ward [ ].

Fondée en août, la Compagnie anglomexicaine a acheté quatre mines dont la riche Valenciana. Mais il reste à pomper les galeries inondées de Zacatecas , louées au comte Pérès Galvez. Le quintuplement espéré de la production prendra quatre ans. Le mercure pour traiter le minerai manque, à la suite d'un effondrement sur le site producteur péruvien de Santa-Barbara. Seul le Chili a des mines de charbon. La demande pour les actions et les emprunts s'assèche.

Le taux d'intérêt remonte. Fin novembre , la Banque de Plymouth fait faillite. Le 5 décembre c'est celle de Peter Pole à Londres [ ] , lié à 44 Country banks. En tout, 59 banques anglaises sont menacées de faillite entre octobre et février [ ].

Des épargnants veulent convertir leurs billet de banque en or. Du 12 au 13 décembre , les transactions financière sont paralysées. Le surlendemain, le cours des actions sud-américaines s'effondre, c'est la crise boursière de Le krach entraîne l'adoption en urgence du Bank Charter Act de , réservant l'émission de billets aux banques ayant plus de six associés. Première société à y être cotée, la Banque nationale d'Autriche [ ] , mais elle existait en fait lors des siècles précédents.

La Banque de Bethmann innove: Ludwig von Meseritz, chroniqueur de la Diète réunie à Francfort à partir de , passe à la chronique boursière dans Les Affinités électives , journal de Johann Cotta et Goethe [ ].

La Bourse de Berlin , créée en et réformée en , ne prend vraiment son essor qu'en , via des obligations prussiennes émises à Francfort [ ]. Berlin cote deux sociétés de chemin de fer en puis vingt-neuf dès , la première étant Berlin-Potsdam, grâce à un programme public de construction des voies ferrées [ ].

La Bourse de Hambourg se montre particulièrement active à la fin des années , après la création de la Darmstädter und Nationalbank et de la Norddeutscher Lloyd , jouant le rôle d'intermédiaire entre Londres ou Paris. Céréales et café y sont aussi négociés [ ]. Le bâtiment boursier, plus ancien d'Allemagne, construit en par Wimmet et Forsmann sur l'ex-couvent Maria-Magdalenen est agrandi en , et En , l'hôtel de ville fut édifié à l'arrière [ ].

Mais le Reichstag, en , prescrit le registre de Bourse en général et les marchés à terme, contribuant au déclin des Bourses de Berlin , Breslau , Francfort , Hambourg , et Munich. La Suisse reste alors dans l'ombre de son voisin allemand. La plus ancienne bourse helvétique naît à Genève en [ ] , suivie de Bâle , Lausanne et Zurich , Berne , Saint-Gall et Neuchâtel Les trois premières relèvent d'abord de législations cantonales.

La Bourse de Madrid est fondée le 10 septembre , dans une Espagne où la spéculation boursière est mal vue d'une bonne partie de la population [ ] , par Luis López Ballesteros , ministre des Finances depuis , très soucieux de faciliter la gestion des emprunts publics espagnols, qui ont mauvaise réputation sur les autres Bourses européennes, pour plusieurs raisons, politiques et financières [ ].

Les conditions sont déplorables en raison de l'hostilité des monarchies européennes et de l'épuisement du Trésor espagnol. Ensuite, de à , le Roi d'Espagne, rétabli dans ses pouvoirs, décide de ne pas rembourser ces emprunts. Une partie des titres sont ensuite achetés à bas prix en raison de défaut de l'État espagnol qui fait fuir les investisseurs.

La rente espagnole ne pourra ensuite plus être cotée à Londres jusqu'en , les banquiers hollandais y sont également hostiles et les banquiers parisiens vont la rafler dans les années [ ]. Les sociétés privées sont absentes ou très peu présentes à la création de la Bourse et jusqu'au début du siècle suivant. Les actions des rares entreprises qui sont présentes, des mines et des compagnies de chemin de fer à partir des années , sont très peu échangées jusqu'en Après la famine monétaire des années , l' Angleterre suspend la convertibilité de la livre sterling pendant deux décennies, puis s'inspire des États-Unis, où les associés des banques ne sont pas responsables sur leurs biens personnels, facilitant la souscription d'actions.

Dès , le capital des banques américaines est 2,5 fois celui des banques anglaises [ ]. Plus de la moitié sont en Nouvelle-Angleterre , d'une taille moyenne modeste. Les États-Unis ont 75 banques cotées dont 18 à Boston, 11 à Baltimore et 20 à New York , d'un capital global de millions de dollars, si on y ajoute les sociétés financées par les États [ ]:.

En , banques américaines ont émis pour millions de dollars de papier-monnaie. Le parti Whig décide qu'il suffit désormais d'un dépôt en titres, au Contrôleur de la monnaie pour ouvrir une banque. La Bourse de Londres accueille à son tour 30 banques entre et , puis 59 en , grâce au Bank Charter Act de , qui exige un niveau minimum de capitaux propres [ ].

Ceci fut une étape provisoire de la réforme de Il se réfère au "plan d'action de Thesalonique" adopté lors du Conseil européen du de juin , complété par la "stratégie ADM de l'Union européenne" adoptée ensuite lors d'un nouveau conseil européen de décembre A 4 dudit chapitre porte spécifiquement sur la nécessité de renforcer les politiques et les pratiques en matière de contrôle des exportations.

Les éléments connexes sont des matières, équipements et technologies couverts par les traités et arrangements multilatéraux pertinents, ou figurant sur les listes de contrôle nationales, susceptibles d'être utilisés aux fins de la conception, de la mise au point, de la fabrication ou de l'utilisation d'armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou de leurs vecteurs.

Au début des année , craignant un attentat encore plus meurtrier que celui du 11 septembre à New York de la part d'organisations terroristes et connaissant les risques réels de prolifération des armes de destruction massive nucléaires, chimiques, biologiques et balistiques , les USA ont annoncé en mai la création d'une initiative de sécurité contre la prolifération sigle anglais PSI dont les 11 états fondateurs ont été l'Allemagne, l'Australie, l'Espagne, les Etats-Unis, la France, l'Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal et le Royaume-Uni.

La PSI aurait été créée à l'occasion d'un contrôle pour non conformité aux règles du droit maritime, par la marine espagnole le 10 décembre , d'un navire nord coréen en route vers le Yémen, qui cachait sous une fausse cargaison 15 missiles SCUD complets, 15 ogives d'explosifs "conventionnels" et un comburant pour ces missiles.

Lors de leur première réunion plénière qui s'est tenue à Paris le 3 et 4 septembre , les 11 états fondateurs de la PSI ont publié une "Déclaration des principes d'interdiction" contenant des objectifs concrêts de contrôle des trafics aériens, maritimes et terrestres de produits des hautes technologies par une coopération des moyens et la mise en oeuvre de moyens coercitifs.

Actuellement, une centaine de pays ont adhéré à la PSI et peuvent être appelés à coopérer pour empêcher les trafics clandestins de biens figurant essentiellement dans les listes des instances inter-gouvernementales de lutte contre la prolifération. Le ministère des affaires étrangères a fait connaître officiellement l'existence de cette coopération internationale de la manière suivante dans son site internet http: Elle vise à renforcer la coopération opérationnelle entre les États participants pour interrompre les flux proliférants par mer, dans les airs et sur terre.

La PSI n'est pas une organisation, mais une initiative internationale, qui se caractérise par sa flexibilité participation strictement volontaire et absence de structure permanente et son pragmatisme réunion entre experts et professionnels.

Elle ne remplace pas les instruments existants de lutte contre la prolifération traités et régimes de fournisseurs mais s'appuie sur ces derniers et vient les compléter par des mesures opérationnelles. Elle s'inscrit dans le respect des lois nationales et des règles de droit international, en particulier celles émanant du Conseil de sécurité de l'ONU ou de la Convention internationale sur le droit de la Mer Montego Bay, L'Initiative est ouverte à tous les pays disposés à lutter contre la prolifération des armes de destruction massive, et qui ont la volonté de coopérer pour mettre fin aux transferts de biens pouvant être utilisés dans la fabrication de telles armes.

A la fin de l'année , pays soutiennent volontairement cette initiative et ont adhéré à ses objectifs, élaborés à Paris en appelés "Principes de Paris". Les 21 pays les plus engagés dans leur mise en oeuvre forment le Groupe des experts opérationnels OEG. L'engagement de la France. La France participe depuis le début à la PSI.

Elle a également accueilli en septembre une nouvelle réunion de l'OEG qui a été l'occasion d'avancées significatives, notamment en intensifiant les échanges entre partenaires sur des cas concrets. Un accent tout particulier a aussi été mis sur la sensibilisation de nouveaux pays et des opérateurs du domaine du transport.

À l'avenir, le renforcement de la PSI implique à la fois d'élargir l'Initiative à de nouveaux partenaires et de compléter les outils à disposition de tous les États pour contrer les flux proliférants. Du point de vue opérationnel, la PSI a permis aux participants de mener de nombreuses opérations qui se sont avérées concluantes, c'est-à-dire qui ont concrètement interrompu des trafics de matières, biens ou équipements proliférants et illicites.

La France a renforcé son dispositif juridique par la publication au JORF du 20 mars d'une série de décrets et d'arrétés modifiant l'organisation des contrôles dernière modification: L'arrêté du 13 décembre relative à la gestion des biens à double usage a été modifié par l'arrêté du 18 mars Après un an de fonctionnement, la mission de contrôle des biens à double usage de l'ex-DGCIS est donc devenue le service des biens à double usage SBDU à effectifs renforcés.

Créé par arrêté du 18 mars , le service des biens à double usage a eu pour missions:. Par ailleurs, il a été créé une commission interministérielle des biens à double usage CIBDU auprès du ministre des affaires étrangères et européennes par décret du 18 mars Enfin, la législation française en matière pénale a été clarifiée. Les listes des biens faisant l'objet de mesures de restrictions à l'exportation vers certains pays Iran, Corée du Nord Elle est encore en cours de révision par suite des mises à jour des listes des instances internationales réalisées depuis ; la nouvelle liste des BDU tarde maintenant à être publiée.

Les risques de prolifération des armes de destruction massive ne font que croître. Une menace de destruction par le feu a été clairement exprimée par le président de la république populaire et démocratique de Corée Corée du Nord. Cet état a réussi, pendant longtemps, à se procurer clandestinement les équipements et technologies de production d'armes nucléaires et d'engins balistiques en achetant des biens à double usage dans les pays occidentaux.

Ce pays a bénéficié de l'existence de réseaux organisés par un expert scientifique pakistanais bien connu dans le passé de tous les services de renseignement et de la presse spécialisée. Ceux-ci n'ont jamais été démantelés. Tout autre état totalitaire pourrait ainsi nous menacer de destruction massive. Les américains ont peut-être eu tort d'entrer en guerre contre l'Irak pour éliminer le régime de Saddam Husseim, et la France a peut-être commis une erreur de s'attaquer à la Lybie pour neutraliser celui de Mohammar Khadafi, mais ces deux dictateurs avaient la réelle volonté de se doter d'armes "non conventionnelles".

L'usine de Rabta en Libye et celle de Fallujah en Irak démantelée sous le contrôle de l'Organisation des Nations Unies après la seconde guerre du golfe étaient bien des unités de fabrication d'armes chimiques construites au moyen d'ingénieries et d'équipements européens.

La présence d'armes de destruction massive en Irak nucléaires et biologiques a certainement été un prétexte de la part des américains pour entrer en guerre une deuxième fois contre l'Irak, mais il faut se souvenir qu'avant d'envahir le Koweit, Saddam Hussein s'était vanté, devant les journalistes du monde entier, d'avoir réussi à se procurer des éclateurs nécessaires à la fabrication de détonateurs pour armes nucléaires.

Il n'avait pas hésité à se faire filmer en montrant un kryton, acheté en Angleterre, qu'il tenait dans la main. Le meurtre d'Houssama Ben Laden, considéré comme l'instigateur de l'attentat suicide du 11 septembre contre le World Trade center à New York, n'a pas supprimé le problème du terrorisme dans le monde. Les actions terroristes n'ont fait que croître au cours de ces deux premières décennies du XXIème siècle. Soit par des fusillades à la kalashnikof, soit par des attentats à la voiture piégée, soit par des attentats suicides à la ceinture d'explosifs Presque chaque semaine, on entend à la radio ou à la télévision qu'une explosion a causé quelque part des dizaines, voire des centaines de morts et de blessés.

D'ailleurs, l'emploi de bombes artisanales est malheureusement est devenu courant. Il suffit de faire un mélange de produits combustibles et comburants et de le remplir dans une bouteille de gaz vide ou un autocuiseur ménager bombe à la cocotte. Cela arrive non seulement au moyen orient où ce genre d'attentat est fréquent, mais aussi en Angleterre, en Espagne, aux Etats Unis au marathon de Boston.

Des attentats particulièrement meutriers ont été commis au moyen d'un mélange à base de nitrate d'ammonium et de fioul ANFO en Irlande du Nord. Plus récemment, à Oslo en , un individu norvégien d'extrême droite a commis un massacre à Oslo en faisant exploser une camionnette chargée d'ANFO obtenu à partir de plusieurs sacs d'engrais agricole causant la mort d'au moins 10 personnes, avant de tuer une cinquantaine d'adolescents réunis sur une petite île voisine par une fusillade interminable.

Le risque d'attentats à l'explosif ne fait que croître car des recettes de bombes artisanales et de systèmes de mise à feu sont communiqués sur internet par des mouvements terroristes ; elles sont souvent cryptées et retransmises au moyen des réseaux sociaux. Depuis plusieurs années, des menaces de la part des organisations terroristes se sont développées à la suite du démantèlement des états libyen, irakien et afghan, et de la guerre civile en Syrie qui n'a cessé de s'envenimer.

Les invasions de mouvements islamistes en afrique noire a nécessité des interventions terrestres et aériennes françaises. La progression territoriale de l'état islamique au moyen orient appelé maintenant DAESH a nécessité des frappes aériennes en Irak et en Syrie de la part de grandes puissances. La France voulait se limiter à des bombardements en Irak, mais elle a finalement été obligée de neutraliser des camps d'entraînement d'islamiques radicaux pour des raisons de "légitime défense".

Les crimes contre l'humanité commis par ce mouvement terroriste de grande ampleur a constitué un prétexte d'intervention militaire de la part de la Russie pour soutenir le régime politique syrien au pouvoir.

Il faut donc craindre que cette escalade de violences n'aboutisse à un attentat de grande ampleur aux Etats Unis, en Europe, en Afrique du Nord, au Moyen orient, ou ailleurs, par des moyens de destruction massive "non conventionnels".

La prévention de la prolifération des armes de destruction massive". Contrairement à la règlementation américaine qui ajoute des biens utilisables à des fins malveillantes aux listes établies par les instances intergouvernementales, la règlementation européenne ne vise pas biens à usage civil susceptibles d'être détournés à des fins terroristes.

Les attentats des dernières décennies évoquées ci-dessus ont certes produit des dégâts humains très importants, mais le nombre des victimes est resté limité à quelques centaines de morts et de blessés. Ces bombardements ont causé des dégâts massifs sur les villes anglaises. Des anéantissements de populations ont continué au cours des multiples conflits locaux: La bombe d'Hiroshima a été larguée par un bombardier quadrimoteurs B29 volant à très haute altitude et a produit une explosion d'une puissance de l'ordre de 20 kilotonnes de trinitotoluène TNT , c'est à dire une puissance équivalente à celle de l'explosion de méga-camions chargés chacun de 30 tonnes de TNT.

Celle de Nagasaki, de puissance équivalente, mais de conception différente et encore très lourde, a également été larguée à très haute altitude pour que l'avion puisse s'éloigner rapidement du lieu de l'explosion. Les bombes actuelles sont des armes thermonucléaires encore plus puissantes mais dont la taille et la poids peuvent être équivalents à ceux d'un obus.

Toutefois, n'ayant jamais réalisé d'essais nucléaires, les "états proliférants" ou les grandes organisations terroristes ne peuvent en aucun cas disposer d'armes nucléaires ainsi miniaturisées susceptibles d'être emportées par un avion civil dont la vitesse, l'altitude et la charge utile sont limitées, ou même par un missile SCUD.

En revanche, on peut toujours craindre l'acheminement par conteneur maritime ou par camion d'un engin nucléaire de 10 à 30 tonnes qui stationnerait près d'une grande ville avant d'exploser. Pour cela il faudrait que l'état ou l'organisme terroriste puisse se procurer quelques kilogrammes de plutonium métallique et très pur , de l'acier à très haute résistance mécanique, des machines outils spéciales, des explosifs d'amorçage, du carbure de tungstène, du béryllium, une source de neutrons, des dispositifs électroniques d'allumage synchronisé, des éclateurs électriques Cela paraît impensable, mais il existe peut-être une réelle volonté malveillante de se procurer tous ces constituants clandestinement dans nos pays européens afin de réaliser un attentat nucléaire.

L'arme chimique est terrifiante mais elle est beaucoup moins efficace que l'arme nucléaire car elle nécessite l'envoi de milliers de bombes ou d'obus sur une zone urbaine pour obtenir des destructions massives équivalentes à celles d'une arme nucléaire.

Ce toxique de guerre est assez facile à fabriquer par un état disposant d'équipements résistant à la corrosion du chlorure d'hydrogène HCl.

Employé à l'état liquide mais très volatil, il peut être emmené par avion capable d'en emporter des centaines de litres, et être déversé à la manière d'un épandage de pesticides agricoles, si le pilote a la possibilité se protéger contre la toxicité de ce "gaz de combat".

Les produits neurotoxiques, tels que le sarin, le soman, qui nécessitent des quantités moindres à emporter, sont beaucoup plus meurtriers, mais ils présenteraient un danger encore plus grand pour le pilote s'ils étaient répandus par avion.

De plus, ils sont très difficiles à fabriquer en raison de leur instabilité dans le temps. Les inspections des Nations Unies UNSCOM faites au cours des années 90 ont montré en effet que l'Irak avait mis en oeuvre des procédés de fabrication allemande datant des années 40 et que le sarin contenu dans les stocks d'obus datant de quelques années s'était entièrement décomposé.

Ce risque est peut être improbable, mais il n'est pas nul. Autrement dit, les rampes de pulvérisation fixées sous les hélicoptéres ou les avions d'épandage agricole de type Piper PA, et munis d'une douzaine d'atomiseurs Micronair AU et AU sont susceptibles d'être interdites ou soumises à autorisation à l'exportation.

La Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication et du stockage des armes bactériologiques biologiques ou à toxines, mise à la signature par l'organisation des Nations Unies le 10 avril est entrée en vigueur en Elle compte actuellement Etats parties. Cette convention interdit la mise au point, la fabrication, le stockage et la transmission des armes biologiques, et impose à ses membres la destruction de leurs stocks éventuels ou une utilisation pacifique de ces derniers.

Certains pays non signataires de cette convention ont cherché ou cherchent encore à réaliser ce genre d'arme en essayant de produire massivement des micro-organismes pathogènes pour en extraire les toxines correspondantes. Les technologies de fabrication sont les mêmes que celles de fabrication des vaccins qui nécessitent la manipulation sous scaphandres de germes pathogènes en laboratoires de très haute protection P4, équipés des matériels spécialement adaptés, d'ailleurs soumis à contrôle comme biens à double usage.

En ce qui concerne les fusées balistiques Scud A, dérivées du V2 allemand, et produites dans les années 50 par l'ex URSS sous le nom de SS-1b, leur charge utile était de quelques centaines de kilogrammes avec une portée de km.

Les versions ultérieures de ce missile balistique ont été améliorées. En effet, les Scud C et D, qui ont fait l'objet d'une large prolifération, ont maintenant des charges utiles de plus d'une tonne, une portée de plusieurs centaines de kilomètres avec des précisions respectives de m et de 50 m.

Quant aux missiles plus récents produits par les grandes puissances nucléaires, ils ont depuis longtemps une portée intercontinentale et peuvent délivrer des charges multiples à des précisions de l'ordre du mètre.

Des informations sur le guidage des missiles ont été communiquées dans la version la plus récente de la Militarily Technology Critical List MCTL publiée en par le Department of Defence américain. Par exemple, en ce qui concerne les systèmes de navigation par inertie, les autorités militaires américaines expliquent ceci:.

An inertial navigation system INS is a self-contained, covert navigation system that provides continuous estimates of some or all components of a vehicle state, such as position, velocity, acceleration, attitude, angular rate, and often guidance or steering inputs. The INS is made from a navigation computer and a set of gyroscopes and accelerometers, generally called inertial sensors that measure in Newton's inertial axes.

Gyroscopes measure rotation or angular rate, and accelerometers measure acceleration. Integrating the output from an accelerometer gives speed, and integrating speed gives distance traveled. The gyroscopes provide information on where the accelerations are directed, and therefore heading and distance, the essential ingredients for dead reckoning, are known. The inertial sensors might be mounted in a set of gimbals so that they 1 stay level in a fixed direction no matter how the vehicle moves, i.

Both of these are called a gimbaled system. As an alternative, the inertial sensors might be attached to the vehicle, in which case they measure its motion components in the vehicle axes by transforming the measurements from the vehicle axes to the reference axes. This is called a strapdown system.

Inertial measurement equipment includes the inertial navigation unit, inertial measurement unit, inertial reference unit, inertial sensor assembly, or inertial sensor unit are subassemblies of an inertial navigation system; a self-contained, covert system that provides continuous estimates of some or all components of a vehicle state, such as position, velocity, acceleration, attitude, angular rate, and often guidance or steering inputs.

It also includes an Attitude Heading Reference System AHRS or Gyrocompass that provides attitude and magnetic heading, but does not provide a complete navigation solution. An AHRS or Gyrocompass may provide velocity, angular rate, and acceleration data in addition to attitude and heading. This system may be combined into hybrid systems to complete the navigation function. C'est ainsi que les composants, accessoires et systèmes de guidage missiles relèvent de la réglementation des biens à double usage.

Ceux-ci figurent dans l'annexe jointe au présent rapport reproduisant les paragraphes pertinents des chapitres 7 et 9 de la liste des biens à double usage. Le paragraphe 9A résultant de la transposition de la définition du MTCR reprend indique une même portée minimum de km, mais ne précise pas de seuil de charge utile.

It is basically nothing more than an armed UAV. UCAVs have evolved, experimentally, when normal aircraft have been modified to operate without a pilot. Iraq is reported to have modified L trainer aircraft into remote-controlled chemical weapon sprayers. While the cruise missiles worked more or less as advertised, the time lag between identifying a mobile target such as Bin Laden and the actual impact of the missiles was too great.

Ruling out the use of manned reconnaissance and attack systems, the only solution was to combine the detection and surveillance capabilities of a UAV with a weapon.

This could either be done by relaying surveillance data to a platform carrying weapons or by adding weapons to the surveillance system. The first option has already been used by Israel in actions against targets in Gaza and Lebanon: UAVs would patrol and identify targets and manned aircraft would fire stand-off guided missiles to attack the target.

Since the platform usually an aircraft carrying the missile was further away from the target than the UAV, there still remained a gap between target identification and the missile hitting. It also meant that a manned platform would have to be within missile range of the target. The US, however, chose to arm the UAV itself, thereby further closing the gap between target identification and a missile hitting it, and providing the option to do all this from a distance of up to several hundred kilometres.

Adapting a rather large UAV, such as the Predator, to carry a light armament did not prove too difficult. The Predator was modified, tested and brought into action within months. The armed Predator proved so successful that a new version was ordered almost at once. This much improved version - Predator-B MQ-9B - is now being acquired, capable of carrying up to kg of missiles or bombs as well as air-to-air missiles to defend itself against interception.

This new Predator has an endurance of almost two days. La télécommande par radio nécessite des moyens de cryptage sophistiqués des données de vol, et de transmission impossibles à détecter par exemple par des technologies d'étalement de spectre , pour que ni l'engin ni le pilote ne soient localisés par l'adversaire. Aussi, avant de transmettre ses données au pilote sur le sol terrestre, pour qu'il puisse vérifier la trajectoire de leurs UCAV ou la faire changer, ceux-ci doivent se repérer eux-mêmes automatiquement dans l'espace aérien par une coordination de plusieurs moyens de posittionnement.

Les UCAV doivent être furtifs au moyen de peintures spéciales , voler à très basse altitude et suivre le relief. Ils doivent être capables de changer brutalement d'altitude ou de direction suivant des rayons de courbure très courts pour éviter les avions de chasse adverses qui ne peuvent pas virer ou changer d'altitude aussi vite, ce qui provoque des accélérations de 10 à 20 fois celle de la pesanteur, voire plus, obligeant les organes mécaniques et l'électronique à résister à la déformation et à l'écrasement, et les ailes à résister à la rupture.

Les UCAV peuvent être autonomes volant sans l'aide d'un pilote à terre et préprogrammées mais, contrairement aux missiles ballistiques dont la trajectoire dévie peu, ces bombes volantes dévient continuellement de leur trajectoire en subissant les intempéries et doivent la corriger immédiatement par leur ordinateur de bord gérant les données de leurs capteurs.

Il s'agit alors de missiles de croisière dont la conception est parfaitement sophistiquée. Il s'agit des avions et des hélicoptères pilotés. On a vu récemment à la télévision des hélicoptères de l'armée régulière syrienne détruire des quartiers entiers de la ville d'Alep en la bombardant verticalement avec des hélicoptères immobilisés en vol stationnaire à quelques centaines de mètres d'altitude.

Les avions normaux ne sont pas conçus pour larguer une charge de dizaines ou de centaines de kilogrammes en piqué sur une cible précise comme l'étaient les bombardiers monomoteurs en piqué au cours de la seconde guerre mondiale Stukas alllemands, AT6 américains, Zeros japonais Ces anciens avions disposaient de systèmes de basculement de la bombe pour éviter qu'elle ne touche l'hélice au moment de son largage et possédaient des blindages pour éviter les tirs d'armes légères à basse altitude.

Ils étaient aussi très robustes pour pouvoir résister à la très forte accélération pesant sur la structure et sur les ailes en remontant brutalement pour reprendre de l'altitude, mais ils sont très vite devenus obsolètes car ils étaient moins rapides et moins maniables que les chasseurs qui les éliminaient, d'autant que, dès la fin de la guerre, sont apparus des chasseurs à réaction capables d'éliminer tout avion à hélice. De par leur nature ambivalente, les biens à double usage relèvent tout d'abord du droit commercial.

En effet, leur usage initial est présupposé civil. Dès lors on considère le contrôle de ces biens comme relevant en partie des règles du commerce international. Toutefois, en raison des risques sécuritaires et stratégiques qu'ils représentent, une entorse à ces principes reste possible, quand elle n'est pas tout simplement prévue. Ainsi le contrôle et les restrictions à l'exportation des biens à double usage semblent s'inscrire en contradiction avec les principes fondamentaux du droit international économique.

Toutefois, ces accords ont prévu des mesures dérogatoires pour certaines catégories de biens. Les commerces des biens culturels, des armes ou des biens à double usage sont autant de catégories qui sont soumises à des contrôles pouvant représenter une barrière au commerce international. Cependant, ces dérogations sont soumises à conditions. Par ailleurs, le champ de ces exceptions est défini: C'est cette dérogation qui fonde les principes légaux du contrôle international des biens à double usage:.

Aucune disposition du présent Accord ne sera interprétée: C'est donc l'article XXI b ii qui fonde la base légale du contrôle des biens à double usage en autorisant tout pays membres de l'OMC à exercer un contrôle dérogeant aux principes fondamentaux de libre échange sur les biens destinés directement mais aussi indirectement à des fins militaires.

Le contrôle de ces exportations ne consiste donc pas à une véritable entorse aux principes de libre échange mais à une nécessaire adaptation à des impératifs stratégiques.

En effet, si le libre-échange est un des principes centraux des relations internationales, il n'en constitue pas la clef de voûte. Les intérêts sécuritaires, stratégiques et de défense des Etats, mais aussi de la communauté internationale, priment sur la pure et simple libre circulation des marchandises.

Par ailleurs, comme on le verra par la suite, la stricte interdiction des exportations reste l'exception dans le contrôle des biens à double usage. Ainsi, ces flux ne sont pas interdits mais encadrés et contrôlés, ce n'est donc pas une dérogation totale aux principes de libre échange en méconnaissance des enjeux commerciaux et industriels mais un cadrage pour motifs impérieux de sécurité internationale dont l'ONU, notamment, a défini les contours.

Si les principes juridiques commerciaux desquels relève le contrôle des biens à double usage ont été abordés, il s'agit désormais de se pencher sur la dimension seconde de ces biens et l'aspect sécuritaire de leur contrôle.

En effet, le maintien de la paix et de la sécurité internationale est une mission du conseil de sécurité, dont la France est un membre permanent depuis sa création en , à la suite de la conférence de San Francisco. Les décisions prises par le conseil de sécurité doivent être acceptées et appliquées par les Etats membres article 25 de la Charte ONU , ce qui en fait des outils d'harmonisation précieux aux yeux de l'ONU.

C'est plus particulièrement le Chapitre VII de la Charte des Nations Unies et la résolution du 28 avril , prise par le Conseil de Sécurité, qui entendent instituer un contrôle des biens à double usage au niveau mondial. Toutefois il apparaît que ce régime général de contrôle n'est pas forcément le cadre d'action le plus efficace. Le contrôle pour motifs sécuritaires des exportations de biens à double usage relève d'une volonté diplomatique et politique des Etats exprimée à travers le conseil de sécurité et l'ONU.

Ainsi, l'article 41 prévoit que des mesures n'impliquant par le recours à la force peuvent être prises par le Conseil de Sécurité. Dès lors les Etats peuvent être amenés, sur décision du conseil de sécurité, à contrôler voir interdire les exportations de biens sensibles, tels que les biens à double usage, vers des destinations dites à risques.

Les Etats identifient des pays jugés à risques et décident de contrôler les exportations des biens sensibles vers ces pays dans le cadre d'embargos. L'exemple des résolutions du Conseil de Sécurité visant l'Iran depuis illustre l'usage fait par l'ONU de l'article 41 chapitre VII de la charte pour contrôler ces biens.

Cette volonté est par la suite réaffirmée par la résolution qui complète la résolution en plaçant sous embargo les biens à double usage énumérés par une circulaire mise à jour en à laquelle l'article 13 de la résolution fait référence.

Le conseil de sécurité a donc jugé nécessaire d'encadrer strictement le commerce des biens à double usage au même titre que celui des armes conventionnelles. De plus, la résolution instaure un contrôle strict des biens listés par les résolutions et , en autorisant, à son article 16, les Etats membres à s'en saisir et à procéder à leur neutralisation au cours d'inspections réalisées, elles, en vertu des législations nationales article Dernièrement, ce contrôle a été remis en cause, bien que maintenu, dans le cadre des négociations autour du nucléaire iranien.

Si la France semblait très réticente à l'assouplissement de ce contrôle, il est apparu que ces sanctions étaient potentiellement discutables, notamment pour les Etats-Unis. En effet, la dernière réunion de mars à Lausanne a laissé présager une avancée sur la levée des sanctions.

Ainsi, à travers ces résolutions et l'exemple de l'embargo iranien, il apparaît que le contrôle international des biens à double usage relève tout d'abord d'une volonté politique et sécuritaire et s'applique en priorité à des zones ciblées et jugées à risque. La mise en place d'une régulation ad hoc est ici nécessaire pour encadrer les transferts de ces biens vers l'Iran et une liste exhaustive de biens est dressée pour l'application de ces textes.

On n'est donc pas face à une régulation internationale de droit commun des biens à double usage mais à des mesures ponctuelles et spécifiques d'embargo dans le cadre de négociations diplomatiques et liées au contexte géostratégique. Cette résolution prône ainsi la non-prolifération, le multilatéralisme et la coopération pour lutter efficacement contre les nouvelles menaces identifiées.

Ceci marque, à l'époque, un revirement de la politique diplomatique américaine. Dans un objectif d'efficience, elle engage un renforcement du volet coercitif et répressif en complément des actions majoritairement préventives des précédents traités de non-prolifération. Toutefois, que ce soient par les résolutions , ou dans le cas iranien, ou la résolution qui instaure un régime général de contrôle, l'ONU ne fait que poser les bases du contrôle.

Celui-ci relève en dernier ressort du droit interne des Etats et son efficience dépend en grande partie de sa transposition en droit interne. C'est d'ailleurs pour cette raison que la résolution portait création du Comité , au sein du Conseil de Sécurité, chargé de contrôler et d'assister les Etats dans la mise en oeuvre des obligations découlant du texte Les textes internationaux posent donc des cadres de contrôle généraux qui permettent une harmonisation des normes de contrôle, notamment à l'aide d'organe tel que le Comité , mais restent subordonnés à la transposition en droit interne de ces normes et à la réalisation d'un contrôle dépendant exclusivement des Etats.

C'est pourquoi certains Etats ont jugé nécessaire de s'entendre sur des normes de contrôle communes plus précises. C'est dans cette optique qu'ont été créés les différents régimes multilatéraux de contrôles des exportations RMCE , dont l'Arrangement de Wassenaar.

L'Union Européenne est un acteur central dans la mise en place de ce contrôle. C'est donc assez naturellement que cet enjeu a finalement pris des dimensions communautaires. En effet, la mise en place de régimes internationaux présente des avantages particuliers qui se montrent toutefois limités. Robots de piscine avec surpresseur. Aspirateurs pour piscines et spas.

Robots pour piscines publiques et collectives. Plages en bois composite. Lampe sans fil Rock. Spas 2 à 11 places. Générateurs de vapeur pour hammams. Partager cette page sur imprimer Envoyer à un ami. Nos autres promotions du moment: Kit piscine béton Astral First Bloc 7x3. Kit piscine béton Astral First Bloc 8x4m H1.

Kit piscine béton Astral First Bloc 10x5m H1. Kit piscine béton Astral First Bloc 12x6m H1. Présentation du kit piscine Astral First bloc Quand légèreté et maniabilité riment avec solidité Le kit piscine béton Astral First Bloc vous permet facilement de construire une vraie piscine en béton.

Avec les avantages d'un ensemble de blocs polystyrène haute densité légers et résistants qui s'assemblent pour former le coffrage, le montage de la future piscine est un vrai jeu d'enfant, simple et rapide.

Vous disposez de plusieurs formes de blocs, droits ou courbes, il suffit simplement de les aligner les uns à coté des autres en respectant le plan de montage fourni. Des ferrailles verticales assureront la rigidité du béton des parois. Un radier sera à effectuer au préalable afin de recevoir la structure, suite à l'excavation du terrain. Les blocs M permettent la réalisation de murs droits. Il faut les aligner les uns à côté des autres en respectant le plan de montage fourni.

Terminer si nécessaire avec un M coupé. Lorsqu'un bloc a été coupé, la mortaise est supprimée. Il ne faudra donc pas oublier de couper le tenon sur le bloc suivant vice et versa.

Il sera impératif de croiser les pièces entre les rangs inférieurs et supérieurs au minimum de 25 cm. Les bloc S permettent la réalisation des murs courbes et escaliers romans. Les entretoises permettent le cintrage des blocs S La conception de l'escalier est un vrai jeu d'enfant! Il suffit d'assembler longitudinalement deux ou trois blocs prévus à cet effet à l'aide de scotch armé.

Des entretoises seront à insérer aux extrémités des blocs permettant de faire la courbe de l'escalier ou de la paroi. Pour le ferraillage vertical 2 cas de figure: Dans chaque angle, il faudra mettre un poteau sur toute la hauteur.

Le ferraillage horizontal Comme indiqué sur le schéma, les aciers horizontaux seront posés dans leur emplacement sur le dessus de l'entretoise à chaque rang de bloc. Un chaînage sera réalisé avec 2 tors de diamètre 8 ou 10 montés sur étrier. Chaque angle sera renforcé par équerre.

Indications techniques Quantité de béton. Matériel nécessaire au montage: Dans un premier temps, il faudra couper les tétons qui se trouvent sur la tête de mur et ce sur toute la périphérie de la piscine de façon à pouvoir mettre en place le rail.

Il sera ancré dans le béton lors du coulage de la structure. Tracer la partie à découper comme indiqué sur la photo sur une hauteur de 10 cm. Il sera collé en plein sur la face lisse du bloc comme des lés de tapisserie, par bande de 1,50m sur la hauteur du mur, ou dans le sens de la longueur par pan de mur. La partie ayant subi le traitement thermique sera en contact avec le liner. Tracer le contour des pièces sur la paroi intérieure de la piscine.